Couture, Podcast

Podcast # 7

Bonjour!

Pas d’article à proprement parlé 😉

J’essaye de revenir écrire bientôt à propos de mon test et des mes chaussures Bastille 🙂

En attendant voici mon 7ème épisode (déjà!) de podcast créatif avec l’inauguration de la partie Tricot et pleeeeein d’erreurs :p

Couture

Aldaia – Pauline Alice

Bonjour,

 

J’ai cousu en janvier ce qui devait être une toile de la robe Aldaia de Pauline Alice dans un jersey qui était destiné à tout autre chose.

Le dit jersey étant ultra fin et transparent, je me suis dit qu’au moins il servirait pour une toile. Sauf que contre toute attente et bien cette première version de ce modèle ne mérite pas de modifications importantes!

Et du coup je l’ai porté pour aller au restaurant le soir de mon anniversaire 🙂 Avec un legging noir et un débardeur dessous ça passe impeccable.

J’ai choisi de faire le haut cache coeur, pas de difficultés sauf avec mon tissu ultra fin au moment de faire les plis. Et j’ai encore fait le boulet en allant trop vite je n’avais pas fait attention au montage donc j’ai dû défaire et refaire 😉 Rien d’insurmontable!

J’ai mis une journée (pour rappel je couds par ci par là entre deux Lego/repas/sieste/Aller retour à l’école (rayer la mention inutile) pour la découper et la coudre, j’ai fait l’ourlet à la recouvreuse plus tard en revanche.

Je suis toujours aussi conquise par les découpes princesse, je trouve que c’est ce qui me va le mieux et surtout je trouve ça très féminin!

Tout ce que je peux dire c’est qu’il me tarde d’en coudre une autre avec une maille de meilleure qualité et densité! Et pour la prochaine je pense tenter un ajustement du buste n’ayant pas le bonnet B pour lequel le patron est taillé 😉

J’allongerai aussi la jupe, je préfère la longueur au genou.

 

Patron: Robe Aldaia – Pauline Alice  (PDF à 6€ et des brouettes lors du Black Friday)

Jersey viscose de chez Bennytex (3,90€ le mètre)

 

Couture, Garde Robe Capsule 2017

Projet de février [Garde-robe Capsule 2017] : Short Châtaigne.

Bonjour,

Je suis un peu en retard pour vous présenter mon short Châtaigne, projet de février dans le cadre de la garde-robe capsule 2017 mais à ma décharge il était terminé avant la fin du mois, le temps ne m’aidant pas à le prendre en photo!

Pas grand chose à dire sur ce modèle, j’ai choisi de faire une toile en 42 et je l’ai donc cousu dans cette taille.
Il est en velours milleraies bleu canard (très étonnant cette couleur n’est ce pas?!) acheté chez Cousette l’année dernière.

J’ai choisi pour contraster un peu de couper les fonds de poche dans un coton de chez Mondial Tissus, ainsi que l’intérieur des rabats arrière et les parementures.

Pas de difficulté particulière si ce n’est un grand moment de solitude avec un pied de biche pour fermeture invisible qui est censé être universel mais qui n’a pas été sur ma machine finalement (quand l’aiguille se plante dans le pied, qui est heureusement en plastique, et bien on peut affirmer que ça ne fonctionne pas! Et un bon grrrr contre Rascol qui soutient mordicus qu’il est universel! Plaie d’argent n’est pas mortelle mais quand même! – Mode agacée OFF – )
Je vais donc être obligée d’investir dans un « vrai » pied pour fermeture invisible!

Après avoir porté le short et pas mal marché avec, j’ai un peu de mal avec le fait que les revers frottent et l’un remonte mais sinon j’adore ce short!

J’en ferai d’autres je pense mais en tentant les bas avec festons 🙂

 

Le voilà :

 

 

Blabla, Couture, Défis, Garde Robe Capsule 2017, Podcast

Projet de janvier [Garde-robe Capsule 2017] + Défi au chaud : Quart Coat +Podcast

Bonjour,

Voici venu le temps de vous présenter mon premier projet du projet garde-robe capsule 2017. (Et de faire un VÉRITABLE article bien détaillé histoire de faire revivre un peu mon blog 😉 )

Et je voulais également participé au défi « Au chaud » de Sylvie du blog  CdeSyle  puisque mon manteau collait au thème!

J’ai choisi de commencer avec la catégorie manteau car je n’en avais qu’un dans ma garde-robe et j’ai acheté le patron du Quart Coat de Pauline Alice au salon Créations & Savoir-faire.

J’ai craqué sur la forme, les découpes, les plis et surtout sur la version très « Sherlock » à bavolets!

Et en plus de télécharger sur le site de Pauline le patron des bavolets, j’ai également téléchargé le tuto complet avec photos qui est ultra détaillé et que je vous conseille vivement!
Pauline est une perle pour nous aider à ne pas sombrer dans un patron un peu trop compliqué 😉

 

La première embûche a été le choix des tissus que j’allais forcément faire dans une boutique en ligne donc pas de toucher, je ne savais pas si j’allais trouver LA  couleur et un lainage pas hors de prix et surtout qui allait tenir les plis!

Finalement c’est chez Tissus Papi que j’ai trouvé le Graal, un lainage fin, faux tweed violet et rose, bon plus rose en vrai que sur les photos mais bon c’est toujours le risque sans voir ce que l’on achète!
D’ailleurs merci Jean-Charles pour le surplus de lainage de fin de rouleau et l’expédition ultra express!
J’ai commandé à 16h le jour où ils fermaient pour leurs congés de Noël donc je m’attendais à une expédition à leur retour et bien non ils m’ont expédié mon colis le jour même!!

J’ai aussi eu du mal à trouvé la doublure, j’ai sorti mon livre « Guide des tissus par projet de couture » de Christelle Beneytout et hop j’ai choisi un taffetas qui avait l’air de coller aux couleurs.
Et pour Christelle c’est pareil, ultra abordable (je lui ai acheté le livre Casual Wear à l’Aiguille en Fête 2015 et elle m’a gentillement conseillée et dédicacé le livre!) dont je vous conseille TOUS les livres, oui oui, et surtout les livres sur la couture à la machine et surjeteuse/recouvreuse qui sont des bibles 🙂

Une fois arrivé, même souci qu’avec le lainage, pas vraiment la même couleur, mais tant pis je ne savais qu’en faire donc il fallait qu’il aille!
Ensuite est venue la seconde embûche: le choix de la taille!

Alors là dilemme, je suis entre plusieurs tailles, j’ai grossi (je ferai peut être un article sur ce point, l’acceptation de soi, porter ou ne pas porter certains vêtements, se sentir bien dans des vêtements moulants………………..) bref j’avais vraiment envie d’un manteau qui m’aille (aaaaah bon?!) mais surtout qui soit assez cintré ce qui est quand même le propre du modèle de Pauline!

En me fiant aux mesures du vêtement fini (j’adore cette marque pour ça! C’est peut être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup 😉 ) j’ai choisi le 38 en partant du principe que ce serait un manteau pour les temps un peu doux car je ne pourrai pas mettre de pull ou de veste sous le manteau.

Bon j’ai des débardeurs et t-shirts Uniqlo de leur gamme Damart-like 😉 donc ça pouvait passer.

Et j’ai même été surprise car je pensais devoir raccourcir le buste, car trop souvent la taille du patron ne tombe pas sur ma taille. Et bien non même pas besoin c’était top! J’ai par contre raccourci les manches et…mauvaise idée, je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête, heureusement j’ai pu récupéré ce qui manquait sans tout recouper!

Puis la troisième embûche: les plis!

Alors là le boulet que je suis capable d’être est entré pleinement en action, j’ai totalement bugué, une copine d’Instagram m’avait prévenue qu’il fallait faire attention car les plis du tissu extérieur sont en miroir des plis de la doublure et j’ai donc mis un temps fou pour ces satanés plis. Quand je le referai je pense que je ne perdrai pas autant de temps avec cette étape!

Et l’avant dernière: le montage de manches!

Là vous vous dites euuuuuuuuuh mis à part l’embu pas de problème majeur pour ces manches…..HAHA c’est sans compter ma boulet attitude de retour à cette étape, j’ai monté, démonté, remonté, failli recouper…….. Non mais en fait c’est que je n’avais pas mis les bons repères en face…. Moui moui moui…..Comme pour l’étape des plis, hein, si je refais ce manteau je gagnerai du temps :p Boulet un jour, boulet toujours! Et devinez quoi, et bien oui j’ai fait PAREIL pour la doublure, je vous jure, je me fatigue toute seule!

La suite fût plus paisible ^.^ (Ou pas!)

Rien à dire jusqu’à l’étape d’assemblage final. Je n’ai pas eu de souci avec les épaulettes et les cigarettes de manches et je suis ravie d’avoir respecté ces points techniques qui me laissaient perplexe, mais c’est vraiment plus chouette avec!

J’ai trouvé mes épaulettes et cigarettes de manches sur le site A&A Patrons (conseillé par Nathalie du blog C’est qui qui coud? et je vous invite à aller voir sa sublime version du Quart Coat.)

Pour l’assemblage de la doublure et du lainage j’ai choisi de le faire à la main et là c’est le moment de solitude ultime, je n’ai absolument pas compris comment faire avec les plis! Et j’ai très vite décidé de ne pas m’embêter avec car je voulais que cette expérience bien plus technique reste agréable.

J’ai fait comme j’ai pu, je referai peut être cette couture…. Ou pas!

 

Ce que je pense de ce manteau!

J’en suis RA-VIE !!! J’avais vraiment eu des moments bof-bof en couture et là ça remonte bien le niveau, j’aime tout, ce lainage vif et très beau et finalement cette doublure rend magnifiquement bien !!

Les jolis boutons argent payés un prix plus que raisonnable chez Mercerie Extra  chez qui j’ai acheté également les fermetures zippées pour les manches (merci vraiment vous êtes rapide et bien agréable!).

Je suis également très contente de mon choix concernant les bavolets et de m’être imposée ce défi, j’ai appris des choses et j’ai dépassé certaines appréhensions !

C’est un bien joli modèle et je suis définitivement fan de Pauline Alice, qui en plus d’être une créatrice de patrons qui me plaisent, est une femme ultra souriante et rayonnante (rapport à mon énième bug lorsque je lui ai acheté le patron du Quart au CSF, en portant ma Carme et en ayant l’impression d’être au concert d’un de mes groupes préférés avec le t-shirt dudit groupe :p )

J’ai vraiment craqué sur les version Perfecto également et en particulier sur la version de Céline du blog Made By Célinette ou encore celle d’Anne du blog Un chas un chas et bien évidemment celle de la créatrice elle-même: Pauline.

Je pense que j’en ferai un autre l’hiver prochain, certainement plus sombre, noir ou anthracite pour aller avec mes jolis châles que j’aurai tricoté cette année 😉 et mes jeans à étoiles !!

Je vous ai déjà dit qu’il fallait que je me calme avec les  motifs et les couleurs non?!

 

Je crois n’avoir rien oublié et je vais assortir cet article d’une vidéo comme ça chacune trouvera ce qui lui convient le mieux, n’est ce pas doudi750 ??

Pour rappel, voici le dessin technique sur lequel il manque uniquement les bavolets devant/dos.

quart-technical-drawing

 

 

 

 

 

 

 

 

Le podcast:

 

Et voilà (pour la première fois, pourvu que ça dure!) des VRAIES photos 😉

Sous toutes les coutures, ou presque !

p1020232

p1020241 p1020248 p1020254 p1020255 p1020257 p1020259 p1020261 p1020263 p1020264

p1020271

p1020245